Vivre avec un furet

Vivre avec un furet

Accueillir un fureton

Le furet de manière générale et encore plus le jeune fureton sont facilement stressables : c’est pourquoi il est important de bien préparer l’arrivée de votre fureton afin qu’il puisse directement se mettre à son aise.

Pensez à aménager sa cage de façon confortable : un petit nid douillet, un bac à litière, des gamelles pour l’eau et la nourriture et un ou deux jouets (hamacs, tunnels …).

La cage choisie doit avoir des barreaux espacés de maximum 1.5 cm, sinon le fureton pourra passer à travers !

Durant les 3-4 premiers jours, il est important de laisser le fureton tranquille dans sa cage : en effet, le départ de l’élevage constitue une grande source de stress pour lui. Un fureton stressé est plus susceptible de mordre fortement, non pas par méchanceté, mais simplement par peur. Pour éviter cette expérience désagréable, il est préférable de ne pas le manipuler durant sa période d’acclimatation à son nouvel environnement.

Il est également important de faire une transition alimentaire progressive entre l’alimentation donnée à l’élevage (nous vous donnerons un échantillon de croquettes) et sa nouvelle alimentation afin de ne pas occasionner de troubles digestifs.

 

Loger le furet

Le furet a besoin d’une cage spacieuse : même si c’est un animal qui dort beaucoup (20 heures par jour), lorsqu’il est réveillé il est très actif et a besoin de se dépenser.

L’idéal est une surface d’au moins 1m² par furet.

Le furet peut sans problème être logé dehors : il supporte mal les fortes chaleurs (il faudra un endroit ombragé en été) mais supporte très bien le froid si on lui permet de se construire un nid chaud et douillet. Le fait de loger le furet dehors comporte de nombreux avantages :

– cela diminue l’odeur chez vous

– l’animal sent généralement moins fort car il sécrète moins de sébum, surtout si vous lui offrez de la paille comme litière car il se frottera dessus

– le furet est très sensible aux variations d’éclairage selon les saisons, cela influe sur son rythme de reproduction mais aussi sur beaucoup de ses fonctions physiologiques et le fait de le faire vivre à l’extérieur permet de mieux respecter son rythme naturel

Éduquer le furet

Le furet adore jouer et il joue spontanément en utilisant sa bouche : son premier réflexe lorsqu’il joue sera de vous mordiller. Lorsqu’il est bébé, il joue avec ses frères et sœurs qui ont une peau très épaisse et prend donc l’habitude de mordre assez fort.

A l’élevage, nous manipulons régulièrement les furetons pour leur apprendre à mordre moins fort nos mains, puisque nous avons une peau plus fine et sensible. Mais, lorsque nous vous confions un fureton il n’a que 2 mois : c’est encore un bébé qu’il faudra continuer à éduquer pour éviter des morsures douloureuses à l’âge adulte.

L’idée est d’indiquer au fureton à quel moment il mord trop fort. Généralement, au cours d’une séance de jeux, le fureton commence par mordiller gentiment puis s’excite et se met à mordre plus fort. A ce moment-là, il faut lui faire une pichenette avec les doigts sur le museau : c’est désagréable pour le fureton et cela le fera lâcher immédiatement la main. Il faut recommencer cela tant qu’il continue à mordre fort tout en essayant de calmer un peu le jeu.

Si malgré la pichenette le fureton ne lâche pas, alors il faut lui mettre de l’eau sur la tête (passer la tête brièvement sous le robinet par exemple).

Avec le temps, votre fureton apprendra la limite à ne pas dépasser !

Attention ! Le furet est un animal gourmant : si vos mains sentent la nourriture, en particulier la viande, il peut mordre fort simplement parce qu’il prend votre main pour une gourmandise !

Les balades hors de la cage

Le furet est un animal actif, curieux et explorateur. Votre maison constitue un merveilleux terrain de jeux pour lui mais elle recèle également de nombreux dangers !

Les premières sorties doivent se faire dans une petite pièce : en effet, le fureton sera stressé par les grands espaces et il pourra mordre par peur. Vous pouvez commencer par le lâcher sur un lit ou un canapé avant de le laisser aller dans une pièce.

Les furets ont tous leurs bêtises « fétiches » : trifouiller dans les placards, dans la poubelle, aller sous/dans le canapé etc. … C’est en observant votre fureton que vous apprendrez quelles sont ses activités préférez et que vous découvrirez comment prévenir les éventuels dégâts.

Comments are closed